René Desmaele (tp), Fred Guédon (gt), J-Louis Rasinfosse (cb), Mario Cavaliere (gt), Dorado Schmitt (gt), Alexandre Cavaliere (vl)

Les Jazzy Strings, créés par Alexandre Cavalière et son papa Mario, perpétuent depuis 1992 la tradition du duo de Stéphane Grappelli et Django Reinhardt.

Ils sillonnent les plus grands festivals d’Europe (Juan-les-Pins, Nice, Marciac, Samois-sur-Seine, Helsinki) accompagnés de prestigieux invités tels que Sanson et Dorado Schmitt, Birelli Lagrène, René Sopa ou encore Angelo Debarre.

Pour ce concert ils nous offrent un sextet manouche détonant avec en spécial guest, le musicien manouche par excellence Dorado Schmitt. Fredéric Guédon assurera la troisième guitare, René Desmaele la trompette, ils seront accompagnés du contrebassiste belge de renom, Jean-Louis Rassinfosse.

Samedi 18/08/2018 : 20h45

Joachim Ianello (vln) Samson Schmitt (gt) Johan Dupont (pn)

« Un pianiste bercé par le swing, le New Orleans et la musique d’Henry Purcell, un violoniste biberonné à celle de Stephane Grappelli et Didier Lockwood, et un guitariste manouche dont le cœur s’est laissé piquer par la musique de Django Reinhardt. » Pas grand chose à ajouter à cette présentation. Il est rare que le piano soit utilisé lors de la soirée manouche, ce sera le cas avec la prestation de Johan Dupont, magicien driblant entre les styles. Joachim Iannello, virtuose gonflé d’émotions, et Samson Schmitt, sans doute un des meilleurs spécialistes contemporains de la guitare manouche, sont quant à eux des habitués du  chapiteau d’Eben-Emael. Loin des clichés enchainant Nuages à Minor Swing ou Sweet Georgia Brown, ce trio apporte au genre quelque chose de neuf, une respiration, une fraicheur qui devrait marquer cette édition 2018 et ouvrir de nouvelles perspectives aux éditions à venir.

Video : https://www.youtube.com/watch?v=QUMwiZ6sRkg&list=PLeraGN1Q7IhZLaMA-wmhjnotXSGYjZ_cO

 

 

Samedi 21/08/2021 : 19h30

Alexandre Tripodi (Violon), Quentin Liégeois (Guitare), Cédric Raymond (Contrebasse)


Alexandre Tripodi commence sa formation musicale à l’âge de 6 ans et dès l’âge de 14 ans, il jouera dans diverses formations qui le conduiront vers le jazz. Très inspiré par le jazz manouche et les boppers des années 50-60, Alexandre a su s’imprégner du son chaud et du lyrisme de Stéphane Grappelli.

Déjà présent à Eben Emael en 2018 (avec Fapy Lafertin) il sera cette année en trio avec ses complices de longue date, le guitariste Quentin Liégeois (Django d’or en 2009) et l’excellent contrebassiste Cédric Raymond.

Cet ensemble nous fera sans nul doute vibrer et revivre l’héritage de Stéphane Grappelli !